Un forum avec des dossiers et des news en exclusivité sur Clamp et sur vos mangas & animés préférés!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Japan Expo 2017
Lun 26 Juin 2017 - 11:29 par L'individu Louche

» Il est 16h29...
Dim 25 Juin 2017 - 10:23 par Shoichi

» qu'écoutez - vous là maintenant tout de suite ?
Dim 25 Juin 2017 - 10:17 par Shoichi

» Pokemon [JV] Lune & Soleil, Pokemon Go Magicarpe Jump ...
Ven 23 Juin 2017 - 22:02 par Shoichi

» Ce que vous avez fait hier
Ven 23 Juin 2017 - 11:39 par Shoichi

» Photos de votre collection
Jeu 22 Juin 2017 - 9:28 par Shoichi

» Le temps qu'il fait ...
Mar 20 Juin 2017 - 12:59 par Shoichi

» Qu'êtes-vous en train de lire ?
Mar 20 Juin 2017 - 9:27 par Shoichi

» Ce que vous allez faire demain ...
Mar 20 Juin 2017 - 9:25 par Shoichi

» Kasane - La voleuse de visage - Daruma Matsuura
Sam 17 Juin 2017 - 13:49 par Shoichi

MangaClamp sur Twitter
MangaClamp sur Facebook








Les posteurs les plus actifs de la semaine
L'individu Louche
 
Disclaimer

Toutes les images que vous trouverez sur ce forum sont ©CLAMP Shigatsu Tsuitachi CO.LTD. et sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Tous droits réservés pour les éditions japonaises et françaises respectives. Merci de soutenir les auteurs en achetant leurs œuvres quand elles sont licenciées dans votre pays.

Partagez | 
 

 Your Name.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DemiCercle
Modérateur
Otaku suprême de Clamp
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4489
Age : 20
Emploi : Etudiant en 2eme année d'art du spectacle
Loisirs : Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes et de leurs enfants !
Dimension habitée : Bretagne
Début de la quête : 06/11/2013

MessageSujet: Your Name.   Mar 3 Jan 2017 - 23:52

Your Name.

ou

Kimi No Na Wa.


Your Name, ou Kimi No Na Wa est le 6ème film (si l'on ignore ses courts métrages de moins d'une dizaine minute) de Makoto Shinkai, jeune réalisateur à qui l'on doit La tour au delà des nuages, Le jardin des mots ou Voice from à distant star.
Le film est sorti en été 2016 au Japon, est animé par le studio traditionnel de Shinkai CoMix Wave Films et est sorti en salle chez nous le 28 décembre 2016 grâce au concours de Eurozoom et de All the anime qui prévoit déjà une édition physique en juin-juillet.
Le film est également le 4ème (3ème ?) plus gros succès de tous les temps au Box-Office japonnais ... Voila.


Bon je ne suis pas le 1er à parler de ce film ici et je vous renvoi aux avis de Yûko et de Gensen. Mais histoire de centraliser tout cela, et de rendre l'indexions des avis plus facile et surtout, pour créer un lieu de discussion durable autours du film je me permet de lui accorder un sujet.

Synopsis :

Mitsuha est une jeune lycéenne qui vit dans un village au milieu des montagnes. Taki, lui, vit au centre de Tokyo. Un jour Mitsuha rêve qu'elle est un jeune homme à Tokyo, et Taki rêve qu'il est une jeune fille dans un village de montagne. Quel secret se cache dans ces rêves ? (source sens critique).

Mon avis :

Après la déception Hosoda, la pause à durée indéterminée de Ghibli, l'échec (selon moi) de Keiichi Hara et l’indifférence de Shunji Iwai quant à l'animation tous les regards était tournés, du moins chez nous, vers le dernier réalisateur-auteur un poil connu du moment : Makoto Shinkai, que l'on chargeait de la lourde tache de la lourde tâche de remplacer Miyazaki ... Rien que ça.

Si l'on passera sur l'absurdité d'une telle demande, on note aussi que Shinkai a ici travaillé sur l'un de ses plus gros films. Il s'agit de son 2nd plus long, devancé de quelques minutes par le beau mais brouillon Voyage vers Agartha et devançant d'une bonne heure son dernier projet conséquent, le jardin des mots.
Et c'est d'ailleurs ce qui saute rapidement aux yeux lors du visionnage : on est là devant le film le plus aboutit du réalisateur, qui s'impose comme un véritable auteur, avec son style, ses thématiques, et ses ratés.

Pour les ratés c'est simple, rien de nouveau sous le soleil. Le scénario est assez mystico-fumeux, n'a pas grand sens et tente de nous abuser avec d'assez piètres artifices. On parle ici de voyage dans le temps involontaire, de divinité-comètes, de destins et d'amnésie, et dès que l'on s'approche un peu du scénario pour en analyser les détails, il ne tient pas vraiment debout. Comment expliquer qu'aucun des personnage n'ai remarqué la date lors des multiples transferts, ou que la question de la comète ne soit jamais mentionnée plus tôt, d'autant qu'un calendrier automatique, affichant probablement la date complète, est utilisé dans le film.
Dans les ratés on note également la globale naïveté du scénario, qui là encore n'est pas bien crédible et qui se résout un peu tout seul par la magie du hors-champs.
Et enfin on passe rapidement sur une animation très bonne ... Mais pas à la hauteur de ce à quoi nous avait habitué le réalisateur tout en étant assez inégale, voir parfois, simplement laide (oui c'est fou) !

Mais est-ce bien juste de critiquer Shinkai sur ces points ? Après tout tous ses scénarios sauf le jardin des mots impliquait des éléments bidons de SF et tous était très naïfs et bon-enfants. Est-ce bien juste d'attaquer Shinkai sur les points qu'il ignore presque volontairement, sans dénuer son film de propos, Shinkai, comme à son habitude propose avant tout un film à ressentir, devant lequel il sera demandé au spectateur de se laisser un peu aller.
Et c'est ce que l'on fait avec une bienveillance surprenante. Car si il y a une chose que Shinkai maitrise, c'est bien le spectateur.
Pourtant là encore pas grand chose de neuf. Du mysticisme, de la SF en arrière plan, une romance entre deux personnes séparée par l'espace et le temps, une réalisation simple mais efficace et une animation soignée. Et pis, bah c'est tout. Enfin, non car ce film propose contrairement aux autres des enjeux bien plus importants, si la tour au delà des nuages tentait de s'inscrire dans un contexte à peu près grave, cela n'était pas bien poussé, ici, et sans jamais quitter le domaine du film tout public légers, il ne sera plus seulement question de sauver une personne aimée, mais bien toute une ville. Le film alterne ainsi assez brillamment entre comédie, comédie romantique, tranche de vie, road-movie initiatique, trip expérimental, thriller psychologique (ok ptêt pas) et film catastrophe. On est constamment occupé par quelque chose de différent, pas forcément une révélation toute les minutes, au contraire elles sont plutôt prévisible, mais par l'exploration d'un nouveau genre, l’approfondissement d'un nouveau thème ou tout simplement par un clip très réussi sur une musique tout aussi réussie.
De la même façon, si les thèmes de la mémoire, de la tradition sur fond d'amour impossible avec des bribes de films d'aventure ont déjà été traités par le réalisateur auparavant, il le fait cette fois ci de façon nouvelle, soit en abordant un aspect nouveau, soit en combinant deux aspects jusqu'alors séparés dans sa filmographie, le tout encore une fois avec une aisance remarquable ne faisant souffrir le film que très rarement d'un quelconque problème de rythme !

Et enfin, ou devrais-je dire surtout, le principal principe du film, l'échange de corps, est une nouveauté pour le réalisateur. Une nouveauté qui lui permet de rapidement retrouver ses repères et ses thèmes, mais qui lui permet d'aborder sous un autre angles certaines questions, et surtout d'en aborder d'autres. On apprécie par déduction beaucoup le traitement des personnages à travers ce biais, ainsi le personnage masculin bagarreur s'adoucit et s'attire les faveurs de son entourage en embrassant "son charme féminin" et inversement l’héroïne s'épanouit également sous ses manières plus masculines. Si cette question n'est traité que dans la 1ere partie du film, Shinkai semble tout de même insister dessus et nous offre donc une vision des genres bien plus ouverte et rafraichissante que ce à quoi on pourrait s'attendre de l'animation nipponne, qui, soyons honnête, n'est pas particulièrement l'industrie la plus féministe du monde.

Tout cela fait de ce Shinkai non seulement le plus aboutit, mais également le meilleur. Shinkai à su prendre tous les éléments positifs de ses précédents films (et des films des autres, La traversée du temps par exemple) ainsi que de nouvelles thématiques et les a habillement mélangés. Le rythme est maitrisé, les émotions passent, c'est joli, la musique est belle, l'histoire est entrainante et sans cesse renouvelée. Enfin, à condition que vous ne passiez outre les énormes incohérence du scénario.
Les fans du style Shinkai serons fou de joie devant ce film, pour les autres, il faudra probablement attendre le prochain (qui est d'ors et déjà LE projet à suivre) pour changer d'avis.

4/5

Et on se quitte en musique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gensen
Modératrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15172
Age : 27
Emploi : Assistante de chef de projet numérique
Loisirs : touuuuuuuuuut xD
Dimension habitée : Région parisienne
Début de la quête : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Your Name.   Ven 6 Jan 2017 - 9:33

ton "4/5" tranche étrangement avec ton avis général je trouve xD
on dirait vraiment que tu as été très désabusé et que tu t'attendais vraiment à autre chose au final ! Smile

certes comme tu le soulignes, il y a de petites incohérences dans le récit (effectivement qu'ils ne tiltent pas pour le mois où ils échangent leur "corps", la comète... alors même qu'au final c'est le point d'orgue du filme), mais en réalité, ça ne choque pas à mes yeux, en fait, je trouve que ça le renforce d'une certaine façon ^^

un peu comme si ils avaient transcendé le temps et l'espace justement car leurs sentiments sont sincères et uniques
et puis visuellement ça en jette et ça renforce aussi x)

après j'ai bien aimé les répétitions voulues, comme le réveil du matin, la petite sœur qui vient réveiller sa sœur, la porte qui s'ouvre et se referme, le paysage de la campagne, immuable... moi je n'ai pas forcément ça en dessous de ce qu'il nous a offert
mais après ça reste un avis
une amie m'a dit que j'ai tendance à me mettre facilement à la place des protagonistes dans un film, ou à le vivre totalement, résultat, c'est ce que je retiens de Your Name, comme tu le dis, Makoto Shinkai sait captiver le spectateur, et moi j'ai juste vécu leur histoire : le sourire et le rire, les larmes aux yeux, le stress...
et rien que pour ça, le film est réussi pour moi ^^
et puis les musiques, qu'est-ce qu'elles sont géniales !

bref xD
après par contre moi je l'ai vu en VO, je ne sais pas si ce sentiment aurait été le même de ma part en français, à voir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûko
Administratrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39093
Age : 31
Début de la quête : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Your Name.   Ven 6 Jan 2017 - 22:37

Déjà d'une, les incohérences n'en sont pas vraiment:
Spoiler:
 
Et de deux, même si l'on considère cela comme des incohérences, cela n'entache pas le film dans le sens où ce n'est pas l'objet de l'histoire. Ce qui est important c'est plus
Spoiler:
 

J'ai trouvé ce film magnifique, et je n'ai pas vu de défauts dans l'animation ni dans les décors ou le chara-design (fabuleux *o*), puis la musique est tellement chouette! Merci d'avoir remis le lien youtube, c'était cool de pouvoir réécouter cette chanson. ^^
Et effectivement, le film méritait son topic. Wink

En tout cas heureusement comme dit Gensen que ta note ne reflète pas les points noirs soulevés dans ta critique. XD
Des fois @DemiCercle je me demande si tes études n'ont pas (trop?) aiguisé ton esprit d'analyse? scratch
Tu n'as jamais été "bon public" - par exemple comme Gensen qui aime vachement de choses (c'est pas péjoratif ce que je dis hein XD) - et tu as toujours eu des goûts peu mainstream et orientés sur des thèmes/genres bien précis, mais j'ai l'impression que plus ça va, plus tu relèves plein de choses qui ne te gênaient pas autant avant et te rendent plus exigeant peut-être... Je me trompe? Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DemiCercle
Modérateur
Otaku suprême de Clamp
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4489
Age : 20
Emploi : Etudiant en 2eme année d'art du spectacle
Loisirs : Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes et de leurs enfants !
Dimension habitée : Bretagne
Début de la quête : 06/11/2013

MessageSujet: Re: Your Name.   Dim 8 Jan 2017 - 2:47

Et bien ça m'étonne je pensais que ma critique était globalement positive x).
J'ai du mal m'exprimer car Your Name fait parti de mes films de 2016 et me plait réellement (d'ailleurs je me motive pour mon récap ciné de 2016), mais les défauts de son scénarios sont réels et peuvent très largement décevoir si on ne s'est pas préparé à voir un film de Shinkai (ce qui était mon cas).

Mais justement il me semble pourtant que j'insistais sur le fait que tous ces défauts, si ils sont gênants en temps normal, passent très bien dans ce film car Shinkai parvient à manipuler nos émotions pour le meilleur. Et fixe très tôt le réalisme du film dans une sorte de monde ou tout est plus ou moins possible, il n'explique pas pourquoi les personnages échangent de corps, parce que l'on s'en fiche.
Par contre l'histoire de la date passe toujours mal, car mine de rien même si ils ne rappellent pas des détails, le fait qu'ils écrivent un journal très précis de chacune de leurs journée devrait, au bout de 6 mois, avoir amené le sujet de la comète sur le tapis. Ou alors un personnage aurait pu se rendre compte pendant qu'il écrivait son résumé dans le corps de l'autre, qu'il écrivait à la date du jour ... Mais 2-3 ans plus tôt/tard que son époque, et peut être donc le noter ou je ne sais pas.
Pareil, les règles sur le changement de corps et le voyage dans le temps fonctionnent un peu au petit bonheur la chance, et tantôt on peut faire un transfert, tantôt on ne peut plus, et puis ils se rencontrent, et puis après non, le crépuscule leur permet de se matérialiser, et puis ils sont amnésiques etc etc.

Dans n'importe quel autre film ces astuces ou plutôt ces ficelles aurait été insupportable. Mais puisque Shinkai montre très vite qu'il n'est pas intéressé ni pas l'humanité de ses personnages ni par la cohérence de son monde, mais par l'émotion de ses spectateurs, et bien ça passe pas mal.

Mais je ne pense pas que l'on doive passer sous silence de telles erreurs, sous prétexte qu'au final le film s'en sort très bien. D'autant que pour moi il s'agit du meilleur Shinkai, Shinkai qui reste dans sa zone de confort et qui arrive à fusionner tous ses films en 1h50 !
Si ma note est si bonne malgré tout le texte consacré aux points noirs, c'est simplement qu'il est plus facile de broder sur une liste de défauts que de parler pendant 20 lignes de l'émotion produite par le film, parce que à part "j'ai presque pleuré à plusieurs reprises, et je l'aurais fait si la salle n'avait pas été aussi horrible, et ce, à deux reprises" et bien je n'ai pas grand chose à dire xD.

Graphiquement cela dit je n'ai remarqué les défauts qu'au second visionnage, même si j'avais déjà eu l'impression que le film manquait de la pâte Shinkai. Le réal s'est d'ailleurs plain plus tard du faible degré de finition du film sur lequel il aurait voulu travailler encore d'avantage (2ans il me semble) et si l'on compare au Jardin des mots, le films est bien moins beau. Shinkai nous avait habitué à repousser les limites de l'animation 2D-Numérique sur chacun de ses films, là il propose un résultat correct pour l'époque. D'autant plus que certains plans, et ce dès le 1er visionnage ont une 3D très visible ou une animation saccadée (le plan du cratère avant la rencontre des deux personnages pique toujours un peu). D'autant plus que l'on voit certains plans terminés dans le film, 10-20% le sont, et ils sont absolument bluffants (certains plans sur des tresses, toute la partie presque expérimentale post-saké, pas mal de plan vers la fin). Cela donne une impression d'inachevé au film qui est dommage mais seulement quand on connait le réal et que l'on revoit le film. Et c'est ce qui me fait attendre son prochain avec impatience !

Et je ne pense pas que l'on puisse être "trop" dans l'analyse. Et c'est justement quand je voit et quand j’apprécie réellement ce genre de films extrêmement populaires (sans réelle raison, le film ne mérite pas sa hype, comme presque tous les films populaires ... Mais dire ça n'apporte pas grand chose) et très portés sur le ressentis que je me rassure sur ma nature de vieux c*n en devenir x) . Je trouve même que je me suis drôlement calmé sur pas mal de points et que j'arrive justement, grâce à mes études entre autres, à mettre de côté le seul scénario pour aller aussi voir ce que le film propose en matière de mise en scène et de ressenti (alors on a pas de cours de ressenti hein) ou même à considérer un film comme la partie d'une filmographie d'un auteur, avec des défauts et des qualités récurrentes.
Encore une fois je ne pense pas que l'on devrait pénaliser un film selon les erreurs que l'on y trouve, mais seulement si le film ne parvient pas à les éclipser avec d'autres qualités plus importantes. Your Name s'en sort en proposant une histoire d'amour très efficace car impossible et un ending à la Shinkai, plein d'espoir et de coïncidence, ce qui était précisément l'objectif du film. Ce n'est pas un chef d’œuvre, mais c'est un film maitrisé de bout en bout, même dans ses erreurs, et il est efficace grâce à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gensen
Modératrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15172
Age : 27
Emploi : Assistante de chef de projet numérique
Loisirs : touuuuuuuuuut xD
Dimension habitée : Région parisienne
Début de la quête : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Your Name.   Lun 9 Jan 2017 - 11:46

justement tu ne l'indiques qu'après avoir donné tous les points négatifs que tu l'as vraiment apprécié ^^ et grâce à ta note on le comprend Smile mais dans l'ensemble ça faisait plus négatif que positif

mais tes remarques sont compréhensible tu sais ! ^^
tu n'es pas le seul à signaler sur internet que visuellement c'est moins bien que Le jardin des mots, mais qu'il s'agit quand même de son travail le plus abouti, un concentré de ce qu'il est capable de faire, même si au scénario tout n'est pas optimal Wink

mais c'est vrai que j'ai pensé comme @Yûko un moment Razz que ce cher @DemiCercle était devenu beaucoup plus critique qu'avant ! Laughing
mais après c'est pas un mal, ça permet d'analyser peut-être plus en profondeur d'un terme technique
et je suis d'accord, parfois la 3D est juste bluffante dans Your Name, et du coup on est totalement en immersion

pour le coup j'espère qu'il fera aussi bien pour le prochain xD et mieux même pas moins, je serais trop déçue Laughing
mais avec ce film je trouve que Shinkai montre tous les nouveaux enjeux du marché de l'animation japonais actuel : ils sont obligés d'évoluer et d'incorporer la 3D, et niveau finance ça va se multiplier c'est certain, mais là il offre un bel exemple de ce que peut donner une complémentarité entre les deux (2D et 3D) du coup j'aime assez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûko
Administratrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39093
Age : 31
Début de la quête : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Your Name.   Mer 11 Jan 2017 - 11:50

Merci pour les éclaircissements! Smile Il n'en reste pas moins que c'est toujours aussi agréable de te lire. ^^
@Gensen: ah je n'avais pas été la seule à avoir ce ressenti à la lecture de la chronique de @DemiCercle! lol

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Your Name.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Your Name.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MangaClamp :: Mangas et Animés hors Clamp :: Animés-
Sauter vers: