Un forum avec des dossiers et des news en exclusivité sur Clamp et sur vos mangas & animés préférés!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Kurosagi, livraison de cadavres - Housui Yamasaki - Eiji Ôtsuka
Hier à 9:19 par Shoichi

» Prisonnier Riku
Hier à 9:17 par Shoichi

» Qu'êtes-vous en train de lire ?
Sam 27 Mai 2017 - 20:12 par Shoichi

» Pokemon [JV] Lune & Soleil, Pokemon Go Magicarpe Jump ...
Jeu 25 Mai 2017 - 14:06 par Shoichi

» Il est 16h29...
Mer 24 Mai 2017 - 17:43 par Shoichi

» Ce que vous allez faire demain ...
Mer 24 Mai 2017 - 17:43 par Shoichi

» Le temps qu'il fait ...
Mer 24 Mai 2017 - 13:03 par Gensen

» Delcourt (anciennement Akata/Delcourt)
Mer 24 Mai 2017 - 13:02 par Gensen

» La série que vous venez de finir?
Mer 24 Mai 2017 - 12:58 par Gensen

» Japan Expo 2017
Mer 24 Mai 2017 - 12:55 par Gensen

MangaClamp sur Twitter
MangaClamp sur Facebook








Les posteurs les plus actifs de la semaine
Disclaimer

Toutes les images que vous trouverez sur ce forum sont ©CLAMP Shigatsu Tsuitachi CO.LTD. et sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Tous droits réservés pour les éditions japonaises et françaises respectives. Merci de soutenir les auteurs en achetant leurs œuvres quand elles sont licenciées dans votre pays.

Partagez | 
 

 Combat sans code d'honneur ou Yakuza papers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DemiCercle
Modérateur
Otaku suprême de Clamp
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4487
Age : 20
Emploi : Etudiant en 2eme année d'art du spectacle
Loisirs : Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes et de leurs enfants !
Dimension habitée : Bretagne
Début de la quête : 06/11/2013

MessageSujet: Combat sans code d'honneur ou Yakuza papers   Dim 31 Jan 2016 - 3:12

Combat sans code d'honneur

Ou

Yakuza Papers


Combat sans code d'honneur est un film de Kinji Fukasaku, mais il s'agit aussi d'une saga intitulé "battle without honnor  and humanity" ou encore dans son édition américaine "yakuza papers".
Cette saga se compose de 5 films, tous tourné par Fukasaku, entre 1973 et 1974, il s'agit donc d'une vrais saga, pensée comme tel dès le début et qui n'est pas forcément un seul épisode, qui suite a son succès, car cette saga à beaucoup marché au Japon, s'est vu affublé d'une suite.

Cela dit pas de panique, car bien que seul l'épisode 1, appelé chez nous "combat sans code d'honneur" ne soit sorti (aux éditions wild side) ce dernier se regarde très bien tout seul, tout comme les autres épisodes, malgré leur continuité. Voyez ça plutôt comme une série de films indépendants avec les même personnages dans un même univers et qui se suivent dans le temps sans pour autant dépendre les uns des autres (après je vous recommande de toute façon de les regarder dans l'ordre, mais l'épisode 1 est conclu à la fin, et l'épisode 2 également et ainsi de suite).
De plus, il existe un coffret DVD Zone 1 de tous ces films, pour ceux qui souhaiterais acheter les DVD, et enfin il existe sur internet de très bons sous-titres (accompagnées des films). Ces films ne sont pas forcément très connus, mais si on prend le temps de les chercher sur le net ils ne sont pas difficile à trouver, et le 1er DVD est toujours dispo chez l'éditeur.

Bien, passons donc aux films ! Je ne m'attarderais pas trop sur chacun d'entre eux, j'y reviendrais une fois présentés.


Combat sans code d'honneur (1973) (Jingi naki tatakai)
Je vous épargne ici le résumé, le 1er épisode de la saga est à l'image du reste, il s'agit probablement du meilleur, car il pose les bases de la saga sans oublier de proposer un scénario convaincant.


Qui sera le boss à Hiroshima ? (1973) (Hiroshima shitô hen)
Il s'agit ici d'une semi suite, car même si la saga démarre bien avec le 1er film, le 2nd débute avec d'autres personnages et nous plonge réellement dans les conflits qui ferons rage durant les 3 prochains films.


Proxy War (1973) (Jingi naki tatakai: Dairi sensô)
La suite, ou l'on voit une réelle montée de tension.


Police Tactics (1974) (Jingi naki tatakai: Chojo sakusen)
On pourrais presque croire à la fin si il n'y avait pas le 5eme épisode, car ici tout ou presque est conclu.


Final Episode (1974) (Jingi naki tatakai: Kanketsu-hen)
La conclusion qui est ... Vous le verrez j'espère, loin d'être épique.

Si je ne vous ai pas donné les résumés des épisodes, c'est d'une part car ils n'existent pas en Français, mais c'est aussi parce qu'ils n'ont que très peu d'importance, cette série de film est d'avantage un thème qu'autre chose.
Et ce thème, et bien il est dans le titre : Combat sans code d'honneur.

Ce sont en effet ces films qui contribuèrent fortement à la mise en place d'un sous-genre dans les films de yakuza, qui ne mettais plus en scènes des gangsters romantiques, chevaleresques et suivant basiquement un code similaire à celui des samurai. Ici Fukasaku nous montre des personnages qui sont avant tout des gangsters, qui tuent, qui trahissent, qui se font trahirent, qui se font tuer ... Des mafieux quoi !
Bien qu'au fil de la saga on suive un personnage relativement sympathique, il n'est pas exempt d'accès de violence, et même si là encore des personnages "méchants" existent, ils ne sont pas si évident à repérer, et son plus la norme qu'autre chose dans cet univers plein de trahisons et de meurtres d'intérêt.

Le titre du film résume en effet tout, et ces films ne sont pas à recommander à quelqu'un qui traverserais une période de doute quant à la nature humaine, car ce film donne une réponse claire : tous pourris xD.
Difficile en effet durant ces films de faire confiance à qui que ce soit, à l'image du personnage principal, on se laissera prendre au jeu des manipulateurs lors du 1er films, mais on apprendra vite, comme le héro, à ne plus faire confiance à personne, ou presque, durant cette vaste saga.

Bien sur avec un tel propos, les films ne sont pas avares en hémoglobine (rouge vive, bien kitsch d'ailleurs, mais soit), et je pense que vous l'aurez compris depuis le temps : les assassinats sont chose courante, et les fusillades également, ce qui me permet de souligner que la réalisation desdits combats est vraiment excellente ! Comme le reste de la réalisation, dynamique, tendue et classe ! Si des fans de kill bill me lisent, ils reconnaitrons avec bonheur que Tarentino ne s'est pas inspiré de n'importe qui ^^.
Mais toute cette violence graphique ainsi que ces personnages à priori sans morale ne sont pas gratuit. Enfin ... Ils le sont parfois dans l'univers du film, mais c'est justement là tout son propos.
Car malgré les apparence nous avons là une vaste fresque en 5 épisode du Japon d'après-guerre, de 1945 à "nos jours" (1970 date de création des films) avec un discourt social assez fort ! Et un point de vue sur le Japon assez sombre, la violence est ici le reflet d'une société inégale, ou l'honneur n'a plus sa place, une société contrainte d'abandonner ses traditions, pour subsister mais aussi à cause de l'ambition de dirigeants véreux ... Ce qui est exactement ce qui se passe au sein de ces sociétés de Yakuza que Fukasaku nous montre.

Alors bien sur on regrettera quelques minutes une complexité assez énorme, tant les personnages sont nombreux et les complots politiques complexes, mais on se rattrape assez bien aux branches que le film a l’intelligence de nous laisser, on accueillera avec plaisir le résumé des épisode précédents au début de chaque films, de plus, dès qu'un perso meurt à l'écran (et n'ayez crainte, cela arrivera, souvent.) on nous affiche gentillement son nom et son clan, de sorte qu'au final, on ne se perd pas trop (on se perd un poil quand même malheureusement).


C'est au final très peu de défauts qui ressortent de ces films, qui sont aussi fun a regarder qu'ils sont important pour l'histoire du cinéma (japonnais mais pas que). Voila le Game of Throne contemporain ... Et chez les yakuza mêlant intrigues de pouvoir complexes et mort de masse de personnages de façon assez pathétique ... Le tout enrobée dans une réalisation ultra-dynamique et un univers graphique simplement classe (tatouages, flingues, punch-line en japonais, beaucoup de mecs qui gueulent, des lunettes de soleils sur des mecs qui ne disent pas grand chose ... Que de bonnes chose quoi !) qui rendent les films merveilleusement faciles à regarder, sans oublier la merveilleuse BO de toshiaki tsushima qui donne ce côté nonchalant et ... Cool encore une fois, aux films.

Voila une saga que je pourrais aisément qualifier de merveille, et c'est vraiment honteux que ces chef-d'oeuvres ne soit d'une part pas tous édité chez nous, mais qu'ils ne soit pas tout simplement plus connus, alors vraiment, je vous le redis : Je vous conseil ces films, au moins le 1er mais sans sous-estimer les 4 autres ! Ils valent le détour, sont funs, assez brefs (1h40 par film), sont important dans l'histoire du cinéma, sont méconnus ... Et sont juste super cools !

Pour infos j'ai donné à tous les films la même note de
4.5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Combat sans code d'honneur ou Yakuza papers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat sans Armes
» Breathing Fire : combat sans merci
» Code ami / Gamertag... etc
» code de déblocage samsung player one red GT-S5230
» CODE MEP BLACKBERRY CURVE 8520

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MangaClamp :: Autres Médias :: Cinéma, Télévision, Drama :: Cinéma-
Sauter vers: