Un forum avec des dossiers et des news en exclusivité sur Clamp et sur vos mangas & animés préférés!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» [Sorties manga]
Lun 31 Juil 2017 - 16:52 par Shoichi

» La dernière chose insolite que vous avez vue O.o
Dim 30 Juil 2017 - 8:59 par Shoichi

» qu'écoutez - vous là maintenant tout de suite ?
Dim 30 Juil 2017 - 8:57 par Shoichi

» Ce que vous avez fait hier
Dim 30 Juil 2017 - 8:54 par Shoichi

» Je viens de voir un film, il était...
Dim 30 Juil 2017 - 8:52 par Shoichi

» Bleach
Dim 30 Juil 2017 - 8:50 par Shoichi

» Votre liste de manga en cours
Sam 22 Juil 2017 - 9:07 par Shoichi

» Kasane - La voleuse de visage - Daruma Matsuura
Sam 22 Juil 2017 - 9:02 par Shoichi

» Ce que vous allez faire demain ...
Sam 22 Juil 2017 - 9:02 par Shoichi

» Qu'êtes-vous en train de lire ?
Sam 22 Juil 2017 - 9:01 par Shoichi

MangaClamp sur Twitter
MangaClamp sur Facebook








Les posteurs les plus actifs de la semaine
Disclaimer

Toutes les images que vous trouverez sur ce forum sont ©CLAMP Shigatsu Tsuitachi CO.LTD. et sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Tous droits réservés pour les éditions japonaises et françaises respectives. Merci de soutenir les auteurs en achetant leurs œuvres quand elles sont licenciées dans votre pays.

Partagez | 
 

 Les délices de Tokyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DemiCercle
Modérateur
Otaku suprême de Clamp
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4489
Age : 20
Emploi : Etudiant en 2eme année d'art du spectacle
Loisirs : Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes et de leurs enfants !
Dimension habitée : Bretagne
Début de la quête : 06/11/2013

MessageSujet: Les délices de Tokyo   Jeu 18 Fév 2016 - 13:28

Les délices de Tokyo


Les délices de Tokyo est le dernier film de Naomi Kawase (réalisatrice de "still the water" entre autres) sorti donc en 2016 et toujours diffusé dans certaines salles actuellement.

Synopsis :

Les dorayakis sont des pâtisseries traditionnelles japonaise qui se composent de deux pancakes fourrés de pâte de haricots rouges confits, « AN ». Tokue, une femme de 70 ans, va tenter de convaincre Sentaro, le vendeur de dorayakis, de l’embaucher. Tokue a le secret d’une pâte exquise et la petite échoppe devient un endroit incontournable... (source sens critique )

Mon avis :

On considère souvent, à tord à mon humble avis, le cinéma japonais comme subtil, plastiquement travaillé et avec une narration tranquille. C'est du moins ce genre d'idées reçues que j'ai entendues assez régulièrement, et que moi même, il n'y a pas très longtemps, je soutenais complétement.
De plus, ce n'est pas totalement faux ... Du moins chez nous, qui ne voyons dans nos salles pas plus de 5 films nippons par an, et tous, ou du moins tous ceux de ces dernières années que j'ai vu (je ne connais pas encore Sono Sion ^^') correspondent à ces canons : Des films assez beaux, tranquilles et ... Et ou rien ne se passe.

Et "Les délices de Tokyo" n'échappe pas à cette pseudo-règle, et semble même être la parfaite définition de ce cliché, avec tous ce que ça implique.
Certes le film est artistiquement travaillé, cela dit, la forme semble être une fin en soi pour ce film, qui ne cherche qu'a faire de belles images dans le seul but de faire de belles images, et ce qui est intéressant au début devient vite lassant, si ce n'est simplement ridicule !

Certes certains pourrons parler de scénario subtil, alors qu'en réalité il s'agit plus d'un scénario banal, qui se permet de surcroit d'être mal exécuté. On peine à saisir les enjeux, qui sont d'ailleurs maladroitement expliqués par des personnages qui ... S'expliquent les enjeux du films entre eux, d'une façon tout à fait naturelle bien sur. Et les perturbations ou bouleversements se déroulent lors d'ellipses rendant la narration du film plus que confuse (la petite vieille démissionne parce qu'une rumeur s'est rependu sur elle et a fait fuir les clients ... Certes, mais pourquoi y avait-il autant de client lors de la précédentes scènes ? Et pourquoi aucun d'entre eux n'a-t-il réagit à cette rumeur ?).
Scénario assez banal donc, "typiquement japonais" sur l’apprentissage d'un art auprès d'un maitre avec un soupçon de message pour nous rappeler que la tolérance c'est bien, le tout porté par des personnages caricaturaux rendant ce scénario bateau encore moins original et brisant tout espoirs de le rendre un tant soit peu crédible, les gentils sont très gentils, mais malheureusement incompris par les gens qui sont très ignorants, et les méchants sont juste ... Mon dieu quel horreur ! Une propriétaire en manteau de fourrure avec un petit chien de bourgeois accompagnée par son neveux pistonné nonchalant qui mâche un chewing-gum soit : un duo combinant un méchant de Disney à un "jeune adolescent cliché".
Heureusement, il ne font que de brèves apparitions, mais leur place au sein du scénario est capitale, et c'est d'ailleurs une des raisons de la faiblesse de ce dernier : quand "les méchants" (un tel terme ne devrait pas être employé pour parler de ce genre de films !) apparaissent, ils sont caricaturaux et forcent le récit à avancer de façon non-naturelle, et quand ils ne sont pas là le film ne bouge pas, reste à se complaire dans son exploration thématique du rien ... Et nous ennui profondément !

Tout cela fait que bien sur, quand la fin, qui tente par tous les moyens auquel le film à pu penser (donc les plus communs) de nous tirer quelques larmes ... Et bien notre seule envie est que tout cela se termine enfin, et ce n'est pas normal !

Rendons lui tout de même quelques crédits, car le film donne effectivement plutôt faim, et certainement envie de gouter quelques pâtisseries japonaises ... Mais tout cela est bien peu malheureusement.

Ce film est tout à fait banal, mais se paye le luxe d'être mal rythmé ! Il représente à lui seul le "cinéma japonnais cliché" c'est à dire mou, qui fait passer la forme avant le fond, et qui ne possède au final qu'une subtilité de façade pour camoufler un cruel manque d'idée ! Parler de traditions, de temps qui passe, de choses qui se perdent, et de drames humains n'a jamais été chose aisée, cela dit il existe assez de film, japonnais, asiatique ou non pour rendre ce film oubliable au mieux, ennuyeux pour moi !
Je ne peux pas vous encourager à voir ce film, mais je vous encouragerais plutôt à  vous pencher sur la filmographie de Yasujiro Ozu, qui aborde, avec une véritable subtilité les mêmes thèmes, ou simplement le film "au delà des montagnes" sorti en décembre qui est l'exemple inverse de ce film !

2/5

J'ajoute suite à cet avis qui n'est que le miens que @MadEye à rédigée un petit mot sur le film sur le topic Je viens de voir un film que voici :
MadEye a écrit:
J'ai vu hier Les délices de Tokyo (titre originel :an), un film japonais très émouvant sur un vendeur de dorayaki qui va se faire aider dans la préparation de la pâte de haricots rouges sucrée (an) par une singulière petite grand-mère. Le film est très émouvant et délivre un beau message avec des plans d'une beauté magistrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hollybell
Black Ashura
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 31
Début de la quête : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Les délices de Tokyo   Ven 19 Fév 2016 - 19:46

2 visions très différentes donc Smile
Merci d'avoir donné ton avis et d'avoir ajouté celui de MadEye
Perso, je n'ai pas vu le film, et je ne pense pas payer ma place de ciné pour le voir, mais si on m'invite ou qu'il finit par passer à la télé, je le regarderais pour voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les délices de Tokyo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dégustation de Dorayakis pour la sortie DVD des Délices de Tokyo [PARIS]
» [J] An (Les délices de Tokyo)
» Gunpla/ Tokyo, des must oblige à visiter ou autre?
» 10/08/2009 - Clermont Ferrand - Cosplay à la "TOKYO NIGHT"
» délices de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MangaClamp :: Autres Médias :: Cinéma, Télévision, Drama :: Cinéma-
Sauter vers: