Un forum avec des dossiers et des news en exclusivité sur Clamp et sur vos mangas & animés préférés!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Un nouvel anime?
Mar 12 Déc 2017 - 11:21 par DD69

» [Sorties manga]
Lun 31 Juil 2017 - 16:52 par Shoichi

» La dernière chose insolite que vous avez vue O.o
Dim 30 Juil 2017 - 8:59 par Shoichi

» qu'écoutez - vous là maintenant tout de suite ?
Dim 30 Juil 2017 - 8:57 par Shoichi

» Ce que vous avez fait hier
Dim 30 Juil 2017 - 8:54 par Shoichi

» Je viens de voir un film, il était...
Dim 30 Juil 2017 - 8:52 par Shoichi

» Bleach
Dim 30 Juil 2017 - 8:50 par Shoichi

» Votre liste de manga en cours
Sam 22 Juil 2017 - 9:07 par Shoichi

» Kasane - La voleuse de visage - Daruma Matsuura
Sam 22 Juil 2017 - 9:02 par Shoichi

» Ce que vous allez faire demain ...
Sam 22 Juil 2017 - 9:02 par Shoichi

MangaClamp sur Twitter
MangaClamp sur Facebook








Les posteurs les plus actifs de la semaine
DD69
 
Disclaimer

Toutes les images que vous trouverez sur ce forum sont ©CLAMP Shigatsu Tsuitachi CO.LTD. et sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Tous droits réservés pour les éditions japonaises et françaises respectives. Merci de soutenir les auteurs en achetant leurs œuvres quand elles sont licenciées dans votre pays.

Partagez | 
 

 [Josei] Simple comme l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yûko
Administratrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39102
Age : 31
Début de la quête : 01/03/2009

MessageSujet: [Josei] Simple comme l'amour   Sam 16 Jan 2016 - 1:02

Simple comme l'amour


L’histoire se déroule dans un petit village de campagne, qui ne compte qu’un total de six enfants. Tous fréquentent l’unique école du village. En seconde année de collège, Soyo est l’aînée d’entre eux. Un jour, le joyeux quotidien de ce groupe d’enfants est perturbé par l’annonce de l’arrivée d’un nouvel élève ! L’excitation est à son comble. Mais quand Ôsawa arrive enfin de Tokyo, Soyo est bien surprise : bien loin de l’image qu’elle s’en était faite, Ôsawa est un garçon prétentieux et sûr de lui. Pourtant, un étrange sentiment commence à apparaître en elle...

Avec
Simple comme l’amour, Fusako Kuramochi porte un regard tendre et bienveillant sur l’enfance et la jeunesse. Loin de l’agitation des grandes villes, découvrez les tribulations amoureuses de Soyo et ses amis en vous laissant séduire par la beauté sereine du dessin de l'auteure.

Simple comme l'amour #1: Hummmmmmm... scratch
J'ai l'impression qu'entre la mention "josei" dans le nom du sujet, le titre "simple comme l'amour" qui semble lapider tout espoir de passion ou de tension dans l'histoire, et la couverture poétique aux tons pastels, tout le monde a déjà fui ce topic sans lire plus loin...

REVENEEEZ!  Fear
(on a des cookies)

Plus sérieusement, ce manga était sur ma shopping-list depuis un moment (enfin je dis ça comme si c'était une vieillerie, mais les 14 tomes qui le composent sont sortis entre 2010 et 2013 en France, ça ne remonte pas tant que ça), et l'acquisition de son intégrale en occaz faisait partie de mes bonnes résolutions 2016. ^^
La série est sortie chez Delcourt du temps d'Akata mais est déjà en arrêt de commercialisation, ce qui ne veut pas dire qu'elle est introuvable pour autant. Mes exemplaires sont en très bon état et je n'en ai eu "que" pour 43,60€ fdp inclus, et j'ai vu d'autres annonces. Mais ne tardez pas trop non plus si ce titre vous intéresse! Wink

Probablement pas une grande réussite commerciale, et passé un peu discrètement sur les étals des libraires, Simple comme l'amour s'est pourtant taillé une réputation d'incontournable si l'on en juge par les notes obtenues sur MN, les avis de lecteurs avertis par ici et certaines tirades par là. Et cela m'a suffisamment intriguée pour que je saute le pas! Smile


[Suspense OFF]Pour ma part, j'ai franchement apprécié la lecture de ce premier tome! Smile[Suspense ON]

Certes, les graphismes aux contours mal définis désarçonnent un peu dans un premier temps, on est en effet loin des shôjôs au chara-design bien net et ultra-charimastique, et des planches pleines de trames pour accentuer l'émotion.
Fusako Kuramochi a un trait plus simple, plus brut peut-être, mais tout aussi expressif, un peu à l'instar d'une Akimi Yoshida dans Kamakura diary. Et une fois qu'on s'est habitués à son style, on apprécie d'autant plus la douceur de la narration, et la délicatesse qui émane des éléments de décor et des petits détails.

L'éditeur a choisi de souligner le côté épuré du dessin avec cette couverture en dégradé de pastels, inédite pour la version française - un choix peut-être un peu risqué puisque ce n'est pas ce qui attire le plus l’œil parmi la centaine de nouveautés mensuelle aux atours plus stylisés et conçus pour être attrayants...


Pour référence, la couverture japonaise du tome 1

Plus que les rebondissements de l'histoire, c'est surtout l'atmosphère qui se dégage de ce titre qui nous frappe de prime abord: entre les relations entre les personnages, la différence de générations, l'ambiance de village, tout un microcosme qui ne demande qu'à être développé par la suite.
Bien sûr, n'attendez pas vraiment d'action ou de suspense dans cette série, et même si une romance s'y dessine dès les premiers chapitres, ce ne sont pour l'instant rien de plus que de balbutiants émois.

Ne croyez pas pour autant que Simple comme l'amour soit contemplatif et plat, comme vous avez pu le lire dans l'extrait ci-dessus, il s'y passe en effet toujours une foule de petites choses, de sentiments qui se rencontrent ou non, de doutes et d'espoirs, et on ne s'ennuie pas un instant en tournant les pages!
J'ai trouvé la lecture de ce tome 1 aussi apaisante qu'intrigante en tout cas! Smile

Allez sur ce, je file me pencher sur la suite, et je reviens après pour vous donner mon avis sur l'ensemble. ^^


Est-ce que quelqu'un l'a déjà lu sur le forum, ou en a entendu parler? Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûko
Administratrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39102
Age : 31
Début de la quête : 01/03/2009

MessageSujet: Re: [Josei] Simple comme l'amour   Mar 26 Jan 2016 - 22:20

Lecture finie, me revoilà comme promis! Smile



Simple comme l'amour #2 à 14 (fin): C'est dans ces moments-là qu'on est content d'avoir acheté l'intégrale pour pouvoir tout lire d'un coup sans attendre des années pour avoir la suite.
J'ai quand même essayé de faire durer le plaisir... Je n'ai pas réussi. XD
Mais bon, c'est pas grave, je sais que je pourrai les relire quand je veux! Smile

J'ai toujours trouvé super difficile de parler des séries tranche-de-vie, parce qu'il ne s'y passe pas grand chose en terme d'évènements, et que ça gâcherait tout de les raconter de A à Z. De toute façon, l'intérêt de ce genre de titres ne réside pas vraiment dans ses scènes d'action et de suspense, mais bien dans sa manière de capter le quotidien de façon authentique tout en le sublimant pour le rendre intéressant. Et Fusako KURAMOCHI y parvient d'ailleurs à merveille, je trouve qu'elle excelle vraiment dans le genre! *o*



En terme d'ambiance, je rapprocherais volontiers ce titre de Barakamon et de Yotsuba. On retrouve en effet le côté "vie de village" du premier, et les bonheurs simples du second, et les trois séries ont à mon avis aussi en commun le fait de ne pas être de très grandes réussites commerciales (ce n'est rien de le dire XD).
Dans Simple comme l'amour, il y a un peu de Kamakura Diary aussi, avec ses histoires familiales et amoureuses compliquées, mais en moins tragique...

Curieusement (ou non...), les lecteurs se détournent facilement des séries dont le pitch manque de piquant et d'enjeu, où les personnages nous ressemblent et ne sont pas parfaits, où les évènements ne sont pas empreints de drames constants.
Personnellement, je fais partie de ceux qui sont capables d'être fan des deux genres, et j'apprécie autant le suspense dramatique et épique d'un tome de l'Attaque des Titans, que la douceur, les doutes, et les joies simples d'une journée de Soyo dans son village.
Après tout, quand c'est bien écrit, on s'immerge facilement dans un manga quel qu'en soit son sujet! Wink

Concernant les dessins, je dirais que les graphismes un peu datés (la série a commencé en 1995 en même temps) ont parfois tendance à manquer de soin sur certains visages, mais cela reste ponctuel, la majeure partie du temps le chara-design reste très expressif et reconnaissable. Les arrières-plans sont très évocateurs et plantent bien le décor en tout cas, on entendrait presque les cigales! ^^
A part ça, les planches originelles qui étaient en couleur devaient être chouettes, malheureusement elles ne rendent pas très bien en noir&blanc dans la VF. ^^'
Je reste enfin partagée sur le choix des couvertures de la VF, même si une fois qu'on a lu la série, elles semblent parfaites. Mais je ne suis pas sûre qu'elles accrochent le regard quand on ne connaît pas le titre! XD
Même remarque pour le titre VF qui fait un peu nian-nian et laisse entendre que la série s'oriente uniquement sur de la romance (alors que ce n'est pas le cas), là où le titre en VO, Tennen Kokekkō ("une douce brise sur le village", avec une référence au prénom de l'héroïne Soyo -> la brise) me paraissait plus poétique (mais peut-être encore moins vendeur, qui sait Laughing).
Le film qui a été tiré du manga s'appelle A Gentle Breeze in the Village en tout cas, et pour une fois, l'anglais sonne juste! Smile

Personnellement j'ai été touchée par l'atmosphère qui se dégageait de la série. L'héroïne, Soyo, est en effet très attachante, tout comme les autres enfants qui habitent dans le village: il y a d'abord son petit frère, Kôtaro, qui grandit plus vite qu'on ne s'y attend, Ibuki qui est un peu trop franche, Atsuko, la fleur-bleue qui rêve de devenir mangaka, et les deux petites, qui ne sont pas les dernières quand il s'agit de faire des bêtises ou de se faire remarquer. Puis bien sûr, il y a Ôsawa, le beau gosse venu de Tokyo...

J'ai aimé que l'histoire ne tourne jamais en rond pour amener les évènements, que les sentiments romantiques ne mettent pas 13 tomes à être dévoilés, que les histoires d'amitié soient aussi touchantes que réalistes dans leur évolution au fur et à mesure que les années passent, que le scénario s'attarde autant sur le quotidien et les aventures des enfants que sur ceux des adultes du village, que la mangaka ne se gêne pas pour parler de règles ou dessiner les personnages qui vont aux toilettes, qu'elle les dessine bronzés quand c'est l'été, qu'ils ne soient pas tous beaux, qu'elle soit capable de faire un chapitre sans dialogues qui soit quand même compréhensible - et même drôle, qu'elle ne dramatise jamais à l'excès les disputes ou les petites trahisons qui finiraient en explosion/divorce/meurtre (rayez la mention inutile) dans d'autres shôjôs, qu'elle analyse avec tellement de facilité les sentiments les plus inavouables et pourtant humains qui nous bouleversent, comme l'attachement, la suspicion, la jalousie, l'égoïsme... J'ai aimé que la mangaka nous projette sans prévenir dans un chapitre "et si ça s'était passé comme ça...", parce que ça ressemble tellement aux films qu'on peut se faire parfois tout seul dans notre tête, et qu'on n'oserait jamais raconter à personne. XD

Simple comme l'amour m'a touchée de bien des façons, et m'a même rendue un peu nostalgique puisque j'ai moi aussi grandi dans un village à la campagne où on était moins de dix enfants, et que j'ai moi aussi connu le mélange des niveaux en primaire (avec les CP, CE1, CE2 dans la même classe, comme on n'était pas nombreux) - sans surprise, cette école a d'ailleurs fermé depuis.

Je ne sais pas bien si ce topic éveillera votre intérêt ou non, mais je comprends quelque part la frustration qu'a ressenti l'équipe d'Akata quand ce titre n'a pas su trouver son public, et je pense qu'il n'est jamais trop tard pour faire connaître et parler d'une bonne série, même s'il n'est pas facile de se la procurer comme elle est en arrêt de com'. Mais je vois des tomes en occaz assez souvent sur les sites marchands donc ce n'est pas mission impossible! Wink

En résumé, je dirais que Simple comme l'amour est une série drôle et touchante, assez unique dans son genre, et qui a certainement dû inspirer plein d'autres mangakas. Ça mérite le coup d’œil en tout cas! Wink




Quelques planches, évidemment sans spoil, pour vous donner une idée du style des dessins:

Spoiler:
 


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DemiCercle
Modérateur
Otaku suprême de Clamp
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4489
Age : 20
Emploi : Etudiant en 2eme année d'art du spectacle
Loisirs : Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes et de leurs enfants !
Dimension habitée : Bretagne
Début de la quête : 06/11/2013

MessageSujet: Re: [Josei] Simple comme l'amour   Mar 9 Fév 2016 - 0:18

Je n'aime pas beaucoup le dessin, mais la trame donne envie ...

Seulement me voila aussitôt arrêté dans mon élan quand je vois "delcourt" et "arrêt de comm'" le tout surélevé par "14 tomes" xD ... J'ouvrirais l’œil si jamais je tome sur la série cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûko
Administratrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39102
Age : 31
Début de la quête : 01/03/2009

MessageSujet: Re: [Josei] Simple comme l'amour   Mar 9 Fév 2016 - 14:07

Oui faut dénicher une intégrale d'occaz pour être tranquille! Smile
Mais on en voit passer de temps en temps ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Josei] Simple comme l'amour   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Josei] Simple comme l'amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SImple comme l'eau chaude...
» l'amour, simple comme un post-it ...
» Le bonheur c''est simple comme....
» besoin d'aide pour une vectorisation à terminer
» Flack {Simple comme nom?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MangaClamp :: Mangas et Animés hors Clamp :: Seinen/Josei-
Sauter vers: