Un forum avec des dossiers et des news en exclusivité sur Clamp et sur vos mangas & animés préférés!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Votre liste de manga en cours
Sam 22 Juil 2017 - 9:07 par Shoichi

» La dernière chose insolite que vous avez vue O.o
Sam 22 Juil 2017 - 9:04 par Shoichi

» Kasane - La voleuse de visage - Daruma Matsuura
Sam 22 Juil 2017 - 9:02 par Shoichi

» Ce que vous allez faire demain ...
Sam 22 Juil 2017 - 9:02 par Shoichi

» Qu'êtes-vous en train de lire ?
Sam 22 Juil 2017 - 9:01 par Shoichi

» Il est 16h29...
Sam 22 Juil 2017 - 8:58 par Shoichi

» [Sorties manga]
Sam 22 Juil 2017 - 8:58 par Shoichi

» Pokemon [JV] Lune & Soleil, Pokemon Go Magicarpe Jump ...
Sam 22 Juil 2017 - 8:54 par Shoichi

» Reine D'Egypte
Jeu 20 Juil 2017 - 20:46 par DD69

» De nouvelles aventures?
Jeu 20 Juil 2017 - 20:38 par DD69

MangaClamp sur Twitter
MangaClamp sur Facebook








Les posteurs les plus actifs de la semaine
Disclaimer

Toutes les images que vous trouverez sur ce forum sont ©CLAMP Shigatsu Tsuitachi CO.LTD. et sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Tous droits réservés pour les éditions japonaises et françaises respectives. Merci de soutenir les auteurs en achetant leurs œuvres quand elles sont licenciées dans votre pays.

Partagez | 
 

 Les enfants des autres de Torey Hayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
YuukiWatanuki
Livre de Clow
avatar

Nombre de messages : 2369
Age : 22
Emploi : BTS Communication Visuelle Option Multimédia
Loisirs : RP, dormir, manger, écrire, lire, graphismer
Dimension habitée : A koalaville, a bocaloville, et dans ma chambre
Début de la quête : 01/05/2012

MessageSujet: Les enfants des autres de Torey Hayden   Mer 6 Juin 2012 - 8:14

Les enfants des autres de Torey Hayden




"Ces gosses n'étaient pas tous attirants. Mais j'avais beau essayer de les voir comme ils étaient en réalité, ils me semblaient toujours indiciblement beaux. L'étaient-ils à ce point ? Ou était-ce mon regard qui les transfigurait ?"
Il y a Boo, âgé de sept ans, avec ses yeux d'un vert étrange. Il ne parle pas, mais reste des heures en conversation avec un serpent. Lori, du même âge, qui n'arrive pas à lire mais devine les coeurs. Et Tomaso, dix ans, qui ne sait plus s'adresser aux autres sans les insulter. Enfin, Claudia, qui a douze ans est enceinte. Ensemble ils forment une classe unique avec une singulière institutrice qui leur enseigne ce qui n'existe dans aucun manuel : l'amour

Mon avis : (c'est Senekata qui m'a prêté ce livre, je préviens xD)
Je vais faire de mon mieux pour écrire cet avis, parce que ce livre mérite une critique qui donne envie de le lire.
Commençons. Torey Hayden nous livre ici un témoignage autobiographique, sur une année scolaire entière dans laquelle, elle s'occupe de quatre enfants qui sont tous différents, mais liés par une chose : Ils sont trop différents des autres pour pouvoir intégrer une classe "normale". Entre Boo, qui est autiste, qui parle en faisant soit des onomatopées soit en répétant ce qu'il a déjà entendu, puis Lori qui ne peux pas lire suite à des lésions aux cerveaux, Tomaso, qui s'énerve tout le temps et qui ne dit presque que des insultes envers les autres et enfin Claudia, qui déjà à douze ans est enceinte, on est servi. Et puis au centre de tout ça il y a Torey. La "maitresse", celle qui essaiera d'améliorer leur condition et de les aider.

Les personnages sont charmants. Et réellement vivants (heureusement vu que c'est une autobiographie). Torey, bien qu'à certains moments m'a énervé un peu pour son manque de courage, est géniale. Elle fait tout au feeling quasiment, et se débrouille avec tendresse et amour. Elle se préoccupe vraiment du sort des quatre gamins dont elle s'occupe, et j'adore comment elle les décrit. Comment elle les aime. C'est tendre, vrai et pur. Et à la fois tout innocent.
Ensuite il y a Boo. Je l'ai trouvé tout adorable et dans le fond assez drôle, même si c'est vraiment triste qu'il soit autiste et que finalement il parle pas vraiment. La façon dont Torey le décrit, m'a donné envie de le serrer très fort contre moi. Et chaque fois qu'il lui arrivait quelque chose de mal, j'avais le coeur tout gros et rempli de tristesse.
Puis, il y a Lori. Cette gamine est tout aussi adorable (et sa jumelle aussi bien qu'au début je ne l'aimais pas trop), même si elle ne peux pas lire, elle peux deviner les coeurs, elle arrive à comprendre les gens avec innocence alors qu'elle n'a que sept ans, et puis j'ai aimé ce qu'elle disait, ce qu'elle pensait.
Après, il y a Tomaso. Dès le début je l'ai trouvé tout mignon, et c'est sûrement parce que j'ai tendance à aimer les vilains petits garçons. Et puis, finalement, quand on découvre qu'il est pas si méchant que ça, on l'aime plus encore. Ce garçon a un coeur gros comme ça et il est tout aussi adorable que les autres.
Pour finir il y a Claudia. Bon, je reste stoïque face à elle, peut-être parce que dans le fond c'était la moins différente, et même si je l'ai trouvé mignonne, bah, elle m'a pas plus intéressée que ça, limite elle aurait pas été là je m'en serais moqué (mais finalement non, parce que j'adore comment elle est avec Boo)
Même après avoir fini ce livre, je ne sais pas qui je préfère entre les trois premiers. Ils sont trop différents et trop géniaux.
Aussi, je n'ai pas aimé tous les personnages, il ne faut pas croire ça (même si j'ai adoré les parents de Boo et le père de Lori), il y en a que j'ai eut envie de secouer, de lancer sous une voiture, et qui me donnait envie de crier. Par exemple, la maitresse de Lori, qui est trop stricte, trop conservatrice des traditions de l'école et qui ne comprend pas que Lori ne puisse pas lire. Il y a quelqu'un d'autre que je n'ai pas apprécié, même s'il apparait durant un seul passage. Ces personnages que j'ai détesté, finalement, étaient à deux extrèmes. Jugeant que tel enfant est trop dérangé donc qu'il n'est pas comme "nous" et donc qu'il ne ressens aucune émotion, ou l'inverse, jugeant que si cet enfant n'est pas assez dérangé, alors il est capable de tout faire comme nous, et rien que de penser à tout ça ça m'a donner envie de taper du pied.

Et puis, ce livre contient aussi des merveilleuses relations entre personnages. Surtout entre Torey et les enfants qui est juste magnifique, comment elle les apprivoise un par un et comment ils l'aiment. Certains passages m'ont donnés envie de pleurer tellement c'était beau. Ensuite, une relation que j'ai encore plus aimée, c'est celle qu'il y a entre Lori et Tomaso. Parce que finalement, on peut pas détester Lori, et Tomaso s'en rend bien compte et décide un peu d'être son pote. Et c'est trooop chou. Comment il lui parle, comment il réagit avec elle et tout. Après, j'ai trouvé que la relation de Boo et Claudia était aussi mignonne. Et surtout, celle de Libby (la soeur jumelle de Lori) et Lori est vraiment forte. Et puis bien sûr, celle du père des jumelles avec ces filles, et celle des parents de Boo, surtout la mère, parce qu'ils espèrent encore et encore et c'est beau.

Après, le livre se divise en plusieurs parties. Généralement Torey Hayden décrit un moment merveilleux qui s'est déroulé, puis ensuite les progrès de ces quatre petits élèves et après elle enchaine avec un évènement plus mauvais, et ainsi de suite jusqu'à la fin, tout en bizarrement partant souvent des fêtes qu'il y a tout le long de l'année. Ce style bien que répétitif, ne m'a pas dérangé.

Ensuite, je tiens à dire que tout ce que j'ai écris là, n'est pas assez descriptif de mes sentiments. Je n'arrive pas à placer les bons mots pour décrire ce que j'ai ressenti face à ces quatre enfants et leur maitresse, à part "c'est beau".

Et puis aussi, je voudrais parler de la couverture, qui finalement, pour moi, représente le mélange des quatre enfants. La bouille de Boo, le doux visage de Lori, l'atmosphère coloré de Claudia et la tristesse de Tomaso.
Et vu que je viens de parler du début (la couverture), autant parler de la fin. Je dois avouer que je ne voulais pas que ça se finisse et j'étais prête à rajouter des pages avec du scotch juste pour qu'il y aie encore une suite, mais finalement, l'épilogue est aussi beau que le reste du livre.

Bref, même si Les Enfants des Autres n'est pas devenu un de mes livres préférés, il reste un coup de coeur, parce que c'est juste trop magnifique et que je n'en ressors pas déçu du tout, et que je pense vraiment, que ce livre vaut la peine d'être lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les enfants des autres de Torey Hayden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES ENFANTS DES AUTRES de Torey Hayden
» LES ENFANTS DU CREPUSCULE de Torey Hayden
» Torey HAYDEN (Etats-Unis)
» L'ENFANT QUI NE PARLAIT PAS de Torey Hayden
» [Claudel, Philippe] Le Monde sans les enfants et autres histoires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MangaClamp :: Autres Médias :: Romans, Bandes Dessinées européennes et Comics :: Romans-
Sauter vers: