Un forum avec des dossiers et des news en exclusivité sur Clamp et sur vos mangas & animés préférés!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Un nouvel anime?
Mar 12 Déc 2017 - 11:21 par DD69

» [Sorties manga]
Lun 31 Juil 2017 - 16:52 par Shoichi

» La dernière chose insolite que vous avez vue O.o
Dim 30 Juil 2017 - 8:59 par Shoichi

» qu'écoutez - vous là maintenant tout de suite ?
Dim 30 Juil 2017 - 8:57 par Shoichi

» Ce que vous avez fait hier
Dim 30 Juil 2017 - 8:54 par Shoichi

» Je viens de voir un film, il était...
Dim 30 Juil 2017 - 8:52 par Shoichi

» Bleach
Dim 30 Juil 2017 - 8:50 par Shoichi

» Votre liste de manga en cours
Sam 22 Juil 2017 - 9:07 par Shoichi

» Kasane - La voleuse de visage - Daruma Matsuura
Sam 22 Juil 2017 - 9:02 par Shoichi

» Ce que vous allez faire demain ...
Sam 22 Juil 2017 - 9:02 par Shoichi

MangaClamp sur Twitter
MangaClamp sur Facebook








Les posteurs les plus actifs de la semaine
Disclaimer

Toutes les images que vous trouverez sur ce forum sont ©CLAMP Shigatsu Tsuitachi CO.LTD. et sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Tous droits réservés pour les éditions japonaises et françaises respectives. Merci de soutenir les auteurs en achetant leurs œuvres quand elles sont licenciées dans votre pays.

Partagez | 
 

 Amakusa 1637

Aller en bas 
AuteurMessage
Dupoison
Otaku suprême de Clamp
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8252
Age : 26
Début de la quête : 31/08/2008

MessageSujet: Amakusa 1637   Mer 9 Déc 2009 - 12:43

Amakusa 1637


Auteur : AKAISHI Michiyo
Éditeur VF : Akiko
Éditeur VO : Shogakukan
Titre original : Amakusa 1637
Nombre de volumes sortis au Japon (série finie) : 12
Nombre de volumes sortis en France (série finie): 12
Genres : Fantastique, Aventure

Résumé :
Natsuki, élève d'un lycée catholique, se réveille sur une plage après qu'une terrible tempête se soit abattue sur le bateau où elle et ses camarades de classe voyageaient. Elle découvre qu'elle a été transportée au XVIIe siècle. Championne de kendo, elle est accueillie à bras ouverts par les catholiques qui subissent alors la répression du shogun et voient en elle leur sauveur.
Mais Natsuki n'est pas la seule à avoir remonté le temps : Natsuzumi et Masaki, deux garçons de sa classe et rivaux au kendo sont également prisonniers de cette année 1637 et vont se retrouver à combattre dans des clans ennemis.

Avis personnel :
Je ne connais pas ce manga, mais je trouve les couvertures extrêmement belles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherryn
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13152
Age : 31
Emploi : Régner sur MangaClamp
Loisirs : Punir les mécréants de MangaClamp
Dimension habitée : A MangaClamp
Début de la quête : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Amakusa 1637   Ven 11 Déc 2009 - 16:57

on m'a offert récemment les tomes 6 et 7. Je les ai pas encore lus...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boyslove.e-monsite.com
Yûko
Administratrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39102
Age : 32
Début de la quête : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Amakusa 1637   Sam 16 Mar 2013 - 16:48



Tome 1: Dépaysement garanti avec Amakusa 1637! En effet, ce manga édité chez feu l'éditeur Akiko revisite habilement le thème du voyage dans le temps.

Un groupe d'élèves de la brillante école St François se retrouve projeté dans le passé en 1636, sur l'île de Ooyano, peu de temps avant la terrible émeute d'Amakusa qui vit mourir trente mille personnes.

L'héroïne, Natsuki, meilleure combattante de kendo de son école, doit affronter l'inconnu et reprendre ses esprits au plus vite, avant d'être emportée dans le tourbillon de l'histoire. Car lors d'un voyage scolaire, après que son bateau a fait naufrage, elle se retrouve échouée sur une plage, mais au 17ème siècle...

Peu à peu elle découvre que ses camarades aussi s'en sont sortis sains et saufs et ont atterri à cette époque, mais dans des conditions bien différentes de la sienne... Tous ne sont pas revenus exactement au même moment, et certains, revenus plus tôt, sont entrés dans la peau de personnages historiques et semblent avoir perdu la mémoire...

Natsuki parviendra-t-elle à empêcher le massacre qui aura bientôt lieu? Le cours de l'histoire pourra-t-il être changé? Et surtout, retrouvera-t-elle ses amis, et pourront-ils retourner au 21ème siècle?

Ce premier tome pose habilement les jalons de l'histoire et les différents enjeux de l'intrigue. Les graphismes intérieurs (plus jolis que ceux des couvertures, un peu surannées) ont un petit peu vieilli dans le sens où ils s'éloignent de ceux des mangas récents. Cependant, ils conservent un certain charme et beaucoup de réalisme.

On s'attache bien vite à l'héroïne, qui sait ce qu'elle veut, est prête à tout pour retrouver son petit ami, sauver le maximum de gens et rentrer avec ses compagnons à leur époque d'origine.

Le thème du voyage dans le temps est présenté de manière très originale grâce au "décalage" entre nos héros. Cependant, quelques anachronismes pourront gêner certains lecteurs (l'utilisation des téléphones portables... sans antenne réseau!), tout comme certaines facilités (ils sortent de leur naufrage indemnes et sans être mouillés...).

Très dynamique dans l'enchaînement des évènements, même si certains épisodes manquent un peu de fluidité, ce premier tome accroche déjà bien le lecteur, et se termine sur un cliffhanger prometteur, avec l'apparition du célèbre Miyamoto Musashi!

Note: 3/5



Tome 2: Face à un Miyamoto devenu amnésique, Natsuki ne perd pas espoir et va tout faire pour parvenir à ses fins. Prête à tout pour empêcher la terrible émeute d'Amakusa de se produire, celle qui vit exterminer des milliers de chrétiens souffrant de famine et de pauvreté, elle se transforme bien malgré elle en faiseuse de miracles, et contribue sans le vouloir à créer la légende de Shiro, personnage historique avec lequel tout le monde la confond.

Eri de son côté, fait toujours tout ce qu'elle peut pour rester auprès de son amie; Miyamoto se laisse séduire par son maniement du sabre; Yatsuka paraît plus torturé que jamais face au souvenir de Natsuki; et on a quelques nouvelles d'Eiji...

La présence de Natsuki bouleverse déjà petit à petit le cours des évènements. Les choses avancent donc très vite, et l'immersion dans la cruauté et la superstition de l'époque rend l'ambiance très réaliste.

Le titre reste très agréable à lire grâce aux dessins qui nous transportent au 17ème siècle. L'éditeur propose également un récapitulatif des personnages mis à jour au fur et à mesure des tomes, on suit donc facilement la progression de l'histoire.

Amakusa 1637 est déjà passionnant à suivre, et on a hâte de découvrir la manière dont l'auteur va mener sa vision nouvelle de l'histoire, et quelles seront les conséquences de ce voyage dans le temps.

Note: 3/5



Tome 3: Natsuki, prise dans le feu de l'action, paraît déterminée à changer le cours de l'histoire et à sauver les milliers de personnes qui vont périr lors du soulèvement d'Amakusa.

Notre petite troupe retrouve Eiji, Miyamoto semble recouvrer certains de ses souvenirs, et Yatsuka cherche à s'approprier Natsuki...

Les personnages manquent un peu de consistance dans ce troisième tome. Miyamoto retrouve la mémoire sans se poser trop de questions et sans que cela ne crée de véritable conflit entre son ancienne et sa nouvelle vie, le revirement de Yatsuka paraît un peu soudain et contraste avec ses actions cruelles, et surtout la volonté inébranlable de Natsuki manque un peu de nuance.

Les anciens de St François font à nouveau équipe, et paraissent bien vite soudés, ce qui ruine totalement le potentiel scénaristique de les avoir projetés à plusieurs années d'écart dans le passé, en leur créant de nouvelles personnalités. Comme si ce qu'avaient vécu Miyamoto et Yatsuka pendant près de 8 ans était aussitôt gommé par le souvenir de leur expérience de lycéens, un rebondissement peu crédible malheureusement.

C'est sur ce sentiment mitigé que l'on conclut la lecture du tome 3 d'Amakusa 1637, en espérant de meilleurs rebondissements pour la suite.

Note: 2,5/5



Tome 4: Tous nos lycéens sont à nouveau réunis, et vont œuvrer ensemble dans le but d'empêcher le massacre d'Amakusa.

Commence donc une étrange tournée des différentes régions, pour rallier les seigneurs à leur cause... Natsuki et ses amis profitent de leur connaissance du "futur" et des artifices venus du 21ème siècle (et qui se sont commodément échoués avec eux sur la plage), pour réécrire l'histoire à leur convenance.

Même si le background historique est très développé (reposant sur des faits réels), les intrigues politiques sont très plates, sans psychologie, sans stratégie, ni dangers véritables. Natsuki alias Shiro parvient sans trop de mal à convaincre de puissants seigneurs de prendre son parti, ce qui manque de vraisemblance.

De plus, il n'y a absolument aucune intrigue secondaire à l'intérieur de notre groupe de héros, Miyamoto hésite à peine entre Otsuu et Natsuki, la petite amie d'Eiji a déjà disparu. Il n'y a donc ni romance ni tension, et si la série se laisse lire, c'est sans saveur ni suspense.

Le thème du voyage dans le temps est complètement passé à la trappe puisqu'il n'est déjà plus question pour les héros de songer à retourner à leur époque ou de se poser quelques questions existentielles (ou juste de l'inquiétude) par rapport à leur situation.

Les bonnes idées de départ sont donc restées lettre morte, et c'est avec peu d'espoir qu'on se penche sur la suite.

Note: 2/5



Tome 5: A l'image du tome précédent, Natsuki et ses compagnons continuent à convaincre les seigneurs de la région de se ranger à leur côté - ou tout du moins, de ne pas être leurs ennemis.

On rencontre donc de nombreux personnages historiques, agréable clin d’œil pour les lecteurs japonais férus d'histoire, un peu abstrait peut-être pour les lecteurs français non avertis.

Miyamoto ne sert déjà plus à rien, Eiji, Seika et Eri sont relégués au second plan, Yatsuka est absent. Quant à Natsuki, elle reste égale à elle-même: charismatique, combattante hors-pair, gentille et confiante, bref, un peu difficile à imaginer dans la réalité.

Ce manque de vraisemblance, comme dans le déroulement trop facile du récit, réduit à néant les efforts de l'auteur pour créer un récit palpitant. Il n'y a toujours pas de réel antagoniste ni de véritable danger, aucune tension dans le groupe, en résumé tout va un peu trop bien pour être intéressant à suivre, surtout avec tous ces personnages historiques puissants qui deviennent soudain très gentils au contact de Natsuki.

On espère toujours un peu plus de rebondissements pour la suite, mais sans trop de conviction. Les amateurs de shôjô seront déçus par la quasi-absence de romance (sauf si un bisou entre Natsuki et Miyamoto, ça compte), et les fans de shônen trouveront cette "guerre" bien plate et ennuyeuse.

Note: 1,5/5



Tome 6: On enchaîne, mais toujours avec la même intrigue qui se répète. Natsuki, dans la peau de Shiro d'Amakusa, rend visite à tous les seigneurs de la région pour se les mettre dans la poche et éviter la répression de l'émeute à venir...

Tout y passe, avec une héroïne tellement forte qu'on finirait presque par croire qu'elle est vraiment le "messager de Deus", à moins que l'auteur ne nous prépare un rebondissement de ce genre complètement capillotracté à la fin du manga?

En tout cas la lecture est toujours aussi ennuyeuse, et même le charismatique Yagyû Jûbe, fidèle second de Iemitsu Tokugawa, devient un personnage plat sous la plume de Michiyo Akaishi.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la mangaka manque de talent pour revisiter ce passage de l'histoire du Japon qui a inspiré tant d’œuvres de fiction (dont d'autres mangas, comme Gate 7). La multitude de personnages paraît vite imbuvable, et leurs caractères tous similaires (ils sont puissants et forts mais se laissent ébranler sans peine par un sourire de Natsuki).

La romance, ou ce qui aurait pu en être une, fait encore chou blanc dans ce tome, avec une Natsuki qui s'inquiète à peine pour Miyamoto, et une confrontation vraiment gamine avec sa rivale Otsuu.

Un tome dans la lignée des précédents, sans suspense ni grand intérêt, pourri par un enchaînements d'évènements invraisemblables.

Note: 1,5/5



Tome 7: Avec un petit flashback sur Seika et Yatsuka, et la manière dont ils ont rencontré Natsuki, la mangaka prend enfin le temps (au bout de 7 tomes!) d'étoffer le background de ses personnages et de creuser sur ce qui les unit si fortement. Malheureusement on reste sur notre faim car le tout est (très) vite expédié.

C'est finalement Kicho la véritable héroïne du tome, car de par ses actions elle arrive à nous émouvoir et devient vraiment charismatique. Natsuki de son côté continue de sauver des gens malgré un petit meurtre pour la bonne cause. Quant à Miyamoto, il est toujours aussi indifférent à l'existence de Otsuu (alors qu'il y aurait eu matière à faire de très belles scènes entre eux).

Certainement fascinée par l'héroïne toute-puissante et miséricordieuse qu'elle a elle-même créée, la mangaka nous entraîne à ses côtés, dans une seule et unique direction. En voulant trop bien faire et nous expliquer par le menu les différents personnages historiques de l'émeute d'Amakusa, elle finit par semer le lecteur et oublie le plus important: faire évoluer ses personnages principaux et les relations qui les unissent. Souvent cantonnés à l'arrière-plan derrière la fabuleuse Natsuki, ils ne lui servent au mieux que de faire-valoir, et ne pensent même plus à eux-mêmes et à leurs désirs.

Cette invraisemblance (où tout le monde est d'accord avec l'héroïne) continue de gâter la série. Mais heureusement, un peu de changement s'annonce, puisque ce tome 7 se clôt sur un drame: on peut donc espérer qu'après tant de bons sentiments et de facilité, les choses se corsent un peu.

Note: 2,5/5



Tome 8: Pour la première fois, Natsuki n'est pas seule sur la couverture, et pour la première fois depuis longtemps, on ne s'ennuie pas à la lecture.

Kiku et Eiji se retrouvent au premier plan, Ginji fait des étincelles, Natsuki galvanise ses troupes et les emmène à l'assaut du château de Shimabara, Miyamoto fait une entrée remarquée, et après tout ça, toutes les forces en présence semblent finalement choisir leur camp...

Et surtout, en terminant ce volume sur un cliffhanger concernant un possible retour vers leur époque, ce tome 8 d'Amakusa 1637 reprend enfin en main son intrigue principale.

Même si ça ne gomme pas les défauts des tomes précédents (surtout que Natsuki est toujours aussi exaspérante), on peut au moins dire que le suspense revient, et surtout, qu'on a enfin un peu plus de plaisir à la lecture.

En espérant que la mangaka ne gâche pas tout et nous propose une suite à la hauteur!

Note: 3/5

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gensen
Modératrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15172
Age : 28
Emploi : Assistante de chef de projet numérique
Loisirs : touuuuuuuuuut xD
Dimension habitée : Région parisienne
Début de la quête : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Amakusa 1637   Sam 16 Mar 2013 - 19:26

j'avoue j'ai un peu la flemme de relire tous les résumés des tomes xD

mais je croyais avoir donné mon avis ^^
et donc moi j'aime beaucoup ! ^^

le dessin est superbe, et s'améliore au fil des tomes, l'histoire est bien menée et l'intrigue assez intéressante pour qu'on ait peur avec les protagonistes et compagnie x)

mais apparemment tu n'as pas aimé ^^ vu que tes notes sont extrêmement basses xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûko
Administratrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39102
Age : 32
Début de la quête : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Amakusa 1637   Sam 16 Mar 2013 - 19:27

faut lire mes critiques pour comprendre mes notes XD

je suis étonnée que Sherryn ait bien aimé ^^ peut-être le côté shonen-ai? XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gensen
Modératrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15172
Age : 28
Emploi : Assistante de chef de projet numérique
Loisirs : touuuuuuuuuut xD
Dimension habitée : Région parisienne
Début de la quête : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Amakusa 1637   Sam 16 Mar 2013 - 19:32

ben j'avoue que tu en as vraiment trop mis d'un coup, j'ai pas la force de tout lire, désolée Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherryn
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13152
Age : 31
Emploi : Régner sur MangaClamp
Loisirs : Punir les mécréants de MangaClamp
Dimension habitée : A MangaClamp
Début de la quête : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Amakusa 1637   Dim 17 Mar 2013 - 6:03

Citation :
(l'utilisation des téléphones portables... sans antenne réseau!),
Je me souviens parfaitement qu'il y a une explication à ce sujet. Soit elle n'a pas encore été évoquée, soit tu es passée à côté...

Effectivement j'ai énormément adoré cette série. Elle est du genre à se lire d'un coup, et à se relire, comme dit Gensen. En fait ce que j'ai le plus aimé, c'est principalement sa facilité d'immersion, l'avancée rapide du scénario et le fait que ça bouge énormément tome après tome. Et personnellement j'ai vraiment apprécié les personnages, les intrigues politiques et la romance aussi, qui est essentiellement traitée avec un grand-nombre de sous-entendus, surtout entre Eri et Natsuki. J'ai adoré que ce soit secondaire, sans sombrer dans du pathos ou du compliqué niaiseux à rallonge, que ce soit l'action qui ait la priorité. Je voulais sans cesse savoir la suite, j'ai éprouvé plein d'émotions. Cerise sur le gâteau, j'estime que l'auteur a fait preuve dans la construction scénaristique de son récit d'une véritable audace en refusant les stéréotypes habituels du voyage dans le temps, en proposant des éléments novateurs et osés. Je dois avouer que Gensen est la cinquième personne que je connaissais à avoir lu cette série, tu es la sixième et tu es la première que je connais qui n'aime pas ^^

(Surtout que pour ma part, Gate 7 de Clamp, franchement, bof bof...)

Citation :
et des artifices venus du 21ème siècle (et qui se sont commodément échoués avec eux sur la plage)
Je dois avouer que là en particulier, ça me frappe vraiment que tu puisses considérer cela comme un défaut ^^
Pour moi au contraire, c'est une puissante marque d'originalité car aucun autre auteur ayant choisi ce thème ne l'a fait, ce qui apporte une vision inédite et novatrice à ce type d'histoire. Et d'ailleurs, pourquoi pas ?
Jusqu'à la fin de cette série, j'ai considéré comme épatant et impressionnant que l'auteur ne se laisse pas influencer par les stéréotypes habituels des histoires de voyage dans le temps, avec des morales planplan à la "il ne faut surtouuuut pas modifier l'histoire sinon". Elle ose proposer autre chose, ce que j'estime audacieux.



Voilà quels avaient été mes avis : (je précise qu'ils ne sont pas très intéressants, c'est juste pour voir l'évolution de mon impression. Par ailleurs je notais différemment entre les premiers et les derniers, je précise aussi que j'ai découvert la série avec les tomes 6 et 7 et ensuite j'ai acheté le reste. )

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boyslove.e-monsite.com
Gensen
Modératrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15172
Age : 28
Emploi : Assistante de chef de projet numérique
Loisirs : touuuuuuuuuut xD
Dimension habitée : Région parisienne
Début de la quête : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Amakusa 1637   Dim 17 Mar 2013 - 11:51

oui voilà !
j'ai ressenti exactement la même chose à sa lecture Sherryn, tu as bien résumé ^^
moi aussi, je suis passée par une palette d'émotions à sa lecture, et je ne me lasse pas de l'emprunter encore et encore à mon amie ^^

tu as parfaitement synthétiser ce que j'ai éprouvé à sa lecture, et surtout ce que j'en ai pensé par rapport à l'intrigue ^^

et ce n'est pas mon amie à qui je les emprunte qui dira le contraire également ^^

j'ai beaucoup aimé le fait aussi que la romance ne soit pas en premier plan, vu qu'à mes yeux ce n'était pas forcément nécessaire Wink mais ça apporte une touche supplémentaire au récit ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûko
Administratrice
Otaku suprême de Clamp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39102
Age : 32
Début de la quête : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Amakusa 1637   Ven 22 Mar 2013 - 19:26

Je vois pourquoi vous avez bien aimé ^^

C'est vrai ce que tu dis Sherryn, le voyage dans le temps est exploité de manière originale. Mais justement l'auteur ne va pas jusqu'au bout:
Spoiler:
 

En fait ce que je reproche au manga justement, c'est de créer des situations intéressantes, qui pourraient amener des moments d'introspection, des dilemmes, qu'il s'agisse de tourments ou de doutes...
Mais ce n'est pas que ces moments d'introspection sont trop courts: ils n'existent tout simplement pas.

Ce qui t'a plu Sherryn, dans le fait que ça ne tombe pas dans le pathos, m'a un peu manqué. Même si ça n'avait été que sur quelques pages, on aurait aimé en savoir plus sur les sentiments des héros qu'on a suivi quand même pendant 12 tomes.

Pareil,
Spoiler:
 

Et comme je le dis dans mes critiques, la série me paraît vraiment trop facile pour nos héros qui
Spoiler:
 

A côté de ça, l'épilogue est sympa et plutôt bien inspiré, mais pour moi ça ne rattrape pas tout le reste de la série, avec des personnages peu creusés, une héroïne trop incroyable et parfaite pour être crédible ou même attachante, et surtout une histoire bien trop facile et invraisemblable où tout est bien qui finit bien et tout le monde il est beau. XD

J'imagine que je n'étais pas dans le public ciblé! XD



    Tome 9: Nos héros commencent enfin à se poser des questions sur la manière de rentrer chez eux. Cependant, la plupart d'entre eux ont désormais quelque chose à défendre ici, à Amakusa...

    L'action reprend de plus belle dans ce volume, avec de nombreuses péripéties. On ne s'ennuie donc pas un instant, même si, comme toujours, les choses tournent bien pour Natsuki et ses amis.

    Seika trouve finalement sa place dans cette guerre. Tandis qu'ailleurs, Iemitsu se prépare à combattre Shiro...

    A ce propos, on peut souligner le choix de l'auteur d'avoir dépeint Iemitsu comme un homosexuel sadique (qui ne jure que par le viol de son ennemi). Un peu comme Yatsuka dans les premiers tomes, lui aussi homosexuel adepte du viol, du moins avant de retrouver ses souvenirs et Natsuki...

    Cette manière d'aborder l'homosexualité masculine pourra laisser certains lecteurs dubitatifs, alors que par ailleurs Michiyo Akaishi amène un peu de yuri platonique avec l'amour à sens unique d'Eri. C'est une vision un peu caricaturée de la dualité homosexualité masculine (donc violente) vs féminine (donc tournée vers le bonheur de sa partenaire).
    Enfin, les lecteurs jugeront!

    Mis à part cela, une certaine tension risque bien de survenir entre Miyamoto et Natsuki, puisque Otsuu est de retour...

    Dynamique et sans temps mort, ce tome 9 d'Amaksa 1637 nous embarque dans son dernier arc. Même si l'on sent un peu venir le happy end concernant l'émeute, au vu de tous les bons sentiments distillés dans la série, on espère encore que la mangaka parviendra à nous surprendre.

    Note: 3/5



    Tome 10: La guerre continue, entre les émeutiers chrétiens et les seigneurs fidèles au shogun Iemitsu.
    L'auteur parvient à instaurer un certain suspense concernant le jeu des alliances, et c'est là qu'on découvre enfin si les efforts de Natsuki vont pouvoir payer.

    Évidemment, à travers les combats de ce tome, il ne faut pas s'attendre à d'incroyables morceaux de bravoure et des centaines de morts, puisque fidèle à elle-même, Natsuki fait tout pour sauver le maximum de monde, en convainquant ses ennemis de la rejoindre ou d'abandonner la lutte. Encore un paquet de bons sentiments en perspective, qui détonne un peu par rapport à l'image qu'on aurait pu se faire de cette époque, traditionnellement cruelle et sans pitié, et déchirée par les luttes de pouvoir.

    Au final l'élément le plus intéressant du volume reste le suspense concernant la décision d'Otsuu, maintenant qu'elle a découvert le secret de Shiro...

    Toujours aussi dynamique et enlevé, ce tome 10 enchaîne les rebondissements, l'auteur parvenant à illustrer différents points de vue se déroulant en même temps, puisque dans chaque territoire, le seigneur en titre va devoir choisir son camp.

    A présent que toutes les forces sont en présence, on a hâte de découvrir ce qu'il va arriver dans cette vision reconstituée de l'histoire, et d'avoir le fin mot concernant l'aventure spatio-temporelle de nos jeunes héros.

    Note: 3/5



    Tome 11: Le moment tant attendu a enfin lieu, puisque tous les clans sont rassemblés afin de réprimer l'émeute des chrétiens...
    Cependant l'auteur prend le temps de faire un focus sur ses personnages. Ainsi la relation entre Natsuki et Miyamoto évolue d'un bond. Eiji et Kiku avancent également. Et ceux laissés de côté vont soit en prendre leur parti, soit chercher à se venger...

    Ces passages sur les sentiments de nos héros font du bien et étaient attendus. Malheureusement, en voulant éviter les longueurs, l'auteur présente les évènements trop rapidement, la mise en scène archi-concise laissant peu de place pour faire passer l'émotion auprès du lecteur.
    Sans non plus diluer la sauce inutilement ou tomber dans un sentimentalisme excessif, la mangaka aurait largement eu la place de simplement développer un peu plus l'évolution de nos deux couples et des autres personnages principaux. Surtout qu'on arrive à la fin de la série...

    Côté batailles, les choses avancent également, mais le déplacement du point de vue de la narration de case en case, d'un clan à l'autre, perdra bien vite ceux qui n'avaient pas retenu par cœur les noms des chefs de clans, celui de leurs régisseurs, l'emplacement de leur territoire, ou le nombre d'hommes qu'ils mènent à la guerre...

    Enfin, l'action est un peu coupée par un épisode autour de Noël, l'imagerie chrétienne étant encore une fois mise en avant, tout comme les fameux miracles que Shiro ne cesse d'accomplir, et qui contribuent à déifier notre héroïne (qu'on y adhère ou pas...).

    Jûbe fait toujours un aussi piètre assassin, et ce sont finalement les actions d'Otsuu qui amènent du piment et un suspense certain pour le prochain et dernier tome.

    Ce tome 11, toujours aussi dynamique et rapide, pose les derniers pions du scénario en vue de la résolution de l'intrigue, qu'on espère inspirée.

    Note: 2,5/5



    Tome 12: L'intrigue avance toujours aussi vite, avec la progression des émeutiers chrétiens marquée par plusieurs morceaux de bravoure de la part de Natsuki.

    Au bout de 12 tomes, le récit tient suffisamment en haleine pour qu'on ait envie de savoir ce qui va se passer. Malheureusement, les choses sont encore trop faciles et prévisibles. Les révélations d'Otsuu n'ont absolument aucun impact, quant à la disparition d'un personnage important quelques chapitres plus tôt, elle a eu des conséquences qu'on devinait trop aisément.
    Là-dessus, le terrible et impitoyable Iemitsu entre en scène (sic!)...

    Comme depuis le début de l'histoire, les évènements se déroulent avec beaucoup de facilité et de bons sentiments, dans un registre qui peut agacer ou indifférer, suivant les lecteurs.

    Malgré tout, il faut reconnaître que l'auteur a su imaginer une très jolie fin, résolvant d'un coup à la fois le problème du voyage dans le temps de nos héros, et celui de la "timeline" différente que leur intervention a créée dans le passé. De ce point de vue-là, la fin est très satisfaisante et émouvante, avec un petit bémol qui permet de nuancer le "happy end", tandis que chaque personnage a droit un court épilogue.

    De bout en bout, Amakusa 1637 aura su doser son intrigue, l'auteur sachant très bien où elle allait, et maîtrisant son sujet. Le côté un peu "gentillet" de l'histoire plaira ou non, mais en tout cas la mangaka aura réussi un joli mélange des genres, avec le voyage dans le temps et l'épopée historique du Japon du 17ème siècle. Graphiquement très aboutie (sauf dans les combats au corps à corps et la représentation du sang), la série devrait, malgré ses quelques défauts, plaire sans peine aux jeunes filles avides de mangas d'aventure.

    Note: 3/5

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amakusa 1637   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amakusa 1637
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michiyo Akaishi - Amakusa 1637 T12
» Amakusa 1637
» [Shôjo] Amakusa 1637
» Quattro denari (1541 - 1637)
» Double tournois au nom de Louis XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MangaClamp :: Mangas et Animés hors Clamp :: Shôjô/Yaoi-
Sauter vers: